Sites archéologiques » Mozia

Les premiers à arriver sur l’ile de Mozia furent les Phéniciens. Ils découvrirent Mozia, une petite ile de la lagune du Stagnone, en face de la côte qui relie Trapani et Marsala, pratiquement cachée de la vue des navigateurs. Ils s’en sont approprié et l’ont fortifiée en construisant un muraille sur tout son pourtour, y ont construit des maisons, des commerces et un petit port. De nos jours , si on ne va pas la chercher, personne ne vous la signalera. Si petite, oubliée pendant des siècles, il est difficile d’imaginer qu’elle connut une histoire aussi importante en tant que colonie Phénicienne. Protégée par la lagune, exclue des grands circuits touristiques, Mozia est un lambeau de terre très séduisant, une émotion qui vous conquit. En Sicile, elle est aimée et respectée en mémoire de la dévotion de Joseph Whitaker, un entrepreneur singulier et intellectuel qui, né à Palerme et résident dans la superbe Villa Malfitano, décida de vérifier si cet ilot, où il chassait des oiseaux rares, était bien l’antique Mozia. Ce fut ainsi qu’il initia les fouilles qui durèrent 20 ans, qu’il créa la fondation portant son nom à laquelle sa fille Délia continua à se consacrer. En 1920, il réussit à fonder le musée qui porte son nom. Ce musée est le témoignage de presque un siècle de culture et d’histoire. Il réunit dix mille pièces de grand intérêt parmi lesquelles des céramiques, des pièces de verre, des monnaies, des vases, des bijoux, mais la pièce clef est la statue de marbre blanc représentant un jeune homme en tunique grandeur nature, probablement réalisée par un grand sculpteur inspiré à l’école grecque de Fidia. Mozia fut la plus grande et la plus prestigieuse des colonies phéniciennes et possède un je ne sais quoi de magique et miraculeux car, reliée à la terre ferme par une route à fleur d’eau, pratiquement immergée durant la marée haute, cette route consentait la traversée à pied ou en en char, donnant l’impression d’évoluer sur l’eau.

Les petits conseils de Nathalie: En été, n’oubliez pas l’eau et les chapeaux ! Comme la plupart des sites archéologiques, il y a peu d’ombre sur l’ile. Pour vous rafraichir, vous trouverez le charmant petit café Délia, un lieu magique avec une belle terrasse à l’ombre de faux poivriers où déguster une excellente granita aux figues de Barbarie. Le mieux est de visiter Mozia l’après-midi, en prenant soin de renter à l’embarcadère sur la terre ferme pour le coucher de soleil. Vous y trouverez le bar/restaurant de Mamma Caura, avec sa terrasse panoramique orientée vers la lagune, les salines et les moulins à vent. Vous assisterez à un des plus beaux couchers de soleil au monde : une explosion de couleurs et d’émotions, tout en dégustant un verre de vin blanc frais et fruité local. Pour les gourmets : attardez-vous pour le diner au restaurant et goutez le poisson frais de la lagune …. pour une autre expérience inoubliable !

Cliquez ici pour voir une de nos villas proche de Mozia